Taxi Sofia

Taxi Sofia

Posoki

2017

Bulgarie / Allemagne / Macédoine

1h43

de Stephan Komandarev.

avec Vassil Vassilev (Misho), Ivan Barnev (Vlado), Assen Blatechki (Joro), Irini Zhambonas (Rada), Vasil Banov (Kosta), Troyan Gogov (Petar), Dobrin Dosev (Andrey), Guerassim Gueorguiev (Mitko)...


Lors d’un rendez-vous avec son banquier, un petit entrepreneur qui travaille comme chauffeur de taxi pour arrondir ses fins de mois découvre que le montant du pot de vin qu’il doit verser pour obtenir son prêt a doublé. Désemparé, l’homme tue le banquier et se suicide. Le drame suscite un débat national à la radio au sujet du désespoir qui a saisi la société civile. Pendant ce temps, cinq chauffeurs de taxi et leurs passagers roulent dans Sofia la nuit, chacun dans l’espoir de trouver un avenir meilleur. 

Avec Taxi Téhéran, l’iranien Jafar Panahi avait déjà réalisé un film sur les passagers d’un chauffeur de taxi. C’est cette année au tour de la Bulgarie de sillonner les routes en passant de chauffeur en chauffeur et de client à client. C’est donc au travers de six portraits de chauffeurs de taxi et leurs passagers que Stephan Komandarev dresse un portrait maussade et presque apocalyptique d’un pays de misère en pleine crise sociale. Comme saura le dire un personnage avec la plus grande ironie, la Bulgarie est le pays des heureux. Pourquoi ? Car les pessimistes et les malheureux sont déjà partis. Construit en plans séquences Taxi Sofia est un film poignant de réalisme.


La petite histoire

Taxi Sofia est né au cours d’un jour glacial de janvier 2015, sur le siège arrière d’un taxi.Stephan Komandarev se souvient du chauffeur qui lui racontait qu’il exerçait la profession de professeur de physique nucléaire avant d'être renvoyé : "Il m’a raconté comment certains de ses anciens collègues - des enseignants, des prêtres, des musiciens ou des ex-militaires -, conduisent aujourd’hui des taxis pour survivre et payer leurs factures", confie le metteur en scène. 

Stephan Komandarev a, en compagnie d'une partie de l’équipe du film, conduit à travers Sofia durant la pré-production du film. Au total, ils ont parcouru 12 000 kilomètres en sept mois dans la capitale et la plus grande ville de la Bulgarie. "Avec le recul, je peux vous dire que Sofia regorge de secrets que personne ne soupçonne. Les répétitions avec les acteurs ont eu lieu durant des mois sur ces routes que j’avais repérées. Chaque épisode du film a été tourné en temps réel, qu’une seule fois. De mon côté, je suivais l’équipe dans un bus équipé d’un moniteur. Les acteurs qui ont interprété le rôle d’un chauffeur de taxi ont dû conduire un vrai taxi dans les rues de Sofia", confie le cinéaste.