Gabriel et la montagne

Gabriel e a Montanha

2017

Brésil / France

2h07

de Fellipe Barbosa.

avec João Pedro Zappa (Gabriel Buchmann), Caroline Abras (Cris), Luke MpataRhosinah SekeletiAlex AlembeRashidi AthumanJohn GoodluckLeonard Siampala...


Avant d'intégrer une prestigieuse université américaine, Gabriel Buchmann décide de partir un an faire le tour du monde. Après dix mois de voyage et d'immersion au cœur de nombreux pays, son idéalisme en bandoulière, il rejoint le Kenya, bien décidé à découvrir le continent africain. Jusqu'à gravir le Mont Mulanje au Malawi, sa dernière destination...

"Barbosa a confronté son casting brésilien aux habitants qui avaient jadis hébergé ou guidé Gabriel Buchmann dans son périple, dans un alliage subtil de fiction et de documentaire." Le Monde

"Après Casa Grande, Barbosa signe et beau et déroutant voyage." Première


La petite histoire

"Gabriel était un de mes camarades de classe dans le lycée où mon premier film « Casa Grande » se passe. Et c’était mon ami. Il a disparu en août 2009. Son histoire est assez connue au Brésil. Je crois que son optimisme, son sourire sur toutes les photos qui ont été retrouvées de lui ont touché les gens. Son appareil photo fut le point de départ de mes recherches. Il a laissé tellement de questions sans réponses, faire ce film était aussi un moyen de les trouver.

Les mots qu’il emploie dans l’e-mail envoyé à sa famille étaient ceux d’un idéaliste. « Je voyage comme j’ai toujours rêvé, pas de manière touristique... » Le texte était plus long que ce que l’on entend dans le film. Il me fait penser à Candide de Voltaire. C’est un personnage sans cynisme, presque clownesque, qu’on ne voit plus beaucoup au cinéma aujourd’hui.

Il est très rare pour nous, Brésiliens, de voyager en Afrique. Gabriel y cherchait un bien-être qu’il a trouvé et que j’ai retrouvé à mon tour en m’y rendant pour la première fois en 2007, dans le cadre d’un atelier de cinéma organisé par Mira Nair. Ce voyage a changé ma vision du monde. Moi aussi, j’aurais pu être Gabriel." Fellipe Barbosa