Wallay

Wallay

2017

France / Burkina Faso / Qatar

1h24

de Berni Goldblat.

avec Makan Nathan Diarra (Ady), Ibrahim Koma (Jean), Hamadoun Kassogué (Amadou), Josephine Kabore (Mam), Mounira Kankolé (Yéli), Habib Dembélé...


Ady a 13 ans et n’écoute plus son père qui l’élève seul. Ce dernier, à bout de ressources, décide de confier Ady à son oncle Amadou le temps d’un été. L’oncle Amadou et sa famille habitent de l’autre côté de la Méditerranée… au Burkina Faso ! Là-bas à 13 ans on se doit de devenir un homme et Ady, persuadé de partir en vacances, ne l’entend pas de cette oreille… Pour son premier film de fiction, le réalisateur Berni Goldblat réussit une oeuvre pleine d’émotions et d’humanisme. Ce film initiatique montre un pays ancré dans son présent et ses traditions. Et toute sa sincérité est dans le regard de ce jeune garçon, vivant en France, perdu dans sa culture, obligé de faire le voyage vers le "Bled" mythifié dans sa cité. Il va finalement intelligemment exploiter à son profit ce retour aux sources. « Wallay » (« je te jure » en arabe, une expression couramment utilisée en Afrique subsaharienne) est un film joyeux, vivant.


La petite histoire

 Le réalisateur helvéto-burkinabé Berni Goldblat est l'auteur de nombreux documentaires (courts et longs) tournés principalement au Burkina Faso. 

Wallay a été tourné dans plusieurs villes du Burkina Faso, au mois de mars 2017. La chaleur avoisinait alors les 50 degrés, compliquant dans le même temps les conditions de tournage.