critiques :

Bande à part

Bruno Podalydès s’empare du personnage de Bécassine et lui ouvre les portes de son petit monde inventif et burlesque, où le rire et la mélancolie se côtoient pour mieux faire surgir la nécessité de l’émerveillement et la puissance de la bonté. Un bonheur de film. 

Lire la critique  

 

Quelque part entre Moulinsart, La Règle du jeu et Downton Abbey, Podalydès s'amuse des ridicules, des maîtres et des serviteurs (le majordome Hilarion, la cuisinière Madeleine, le chauffeur Cyprien, Mademoiselle Chataigne). Ni bonniche ni godiche, Bécassine est une Mary Poppins à sabots, aussi naïve qu'intrépide. 

 

Casting irrésistible pour une comédie tout en finesse. 

 

20 Minutes

Une comédie toute en tendresse. 

Lire la critique  

 

(...) le réalisateur a défendu une Bécassine qu’il a voulue «aimante, rêveuse et innocente». Un pari réussi pour cette fable poétique, qui oscille entre humour et mélancolie. 

 

Ce joli conte tendre nous replonge avec bonheur dans la candeur de l'enfance. 

 

La Croix

Loin du personnage godiche de la bande dessinée, Bruno Podalydès fait de sa Bécassine une jeune femme débordante d’amour, mélange de candeur et de détermination, magnifiquement incarnée par Émeline Bayart. Entre tendresse et burlesque, son adaptation est le prétexte à une fable drôle et poétique sur la magie et les illusions de l’enfance, qui séduira tous les publics. 

Lire la critique  

 

A la fois tendre et déjanté, "Bécassine !" porte la patte de Bruno Podalydès qui a confié le rôle à Emeline Bayart, une comédienne de théâtre peu connue du grand public. 

 

Une comédie douce et étonnante car sa Bécassine, version extravagante et paysanne d'une Mary Poppins un poil proustienne, a du génie ! 

 

Comédienne de théâtre, Emeline Bayart est la Bécassine idéale, au visage lumineux et tendre. L’univers poétique de Podalydès se marie merveilleusement à cette initiative inattendue mais propre à enchanter toute la famille. 

 

La mise en scène du film frappe par son inventivité, sa précision stupéfiante, quasi tatiesque, dans l’accord poétique entre la musique, la mise en images, le montage, l’action. 

 

Libération

Si "Bécassine !" est en deçà de ce qu’on peut espérer de Podalydès (une déception à la mesure de notre estime), par sa délicatesse et son intelligence il se tient néanmoins bien au-dessus de la moyenne indigente des productions françaises dites «tous publics». 

Lire la critique  

 

Bruno Podalydès libère le story-board du copier-coller des planches dessinées (...). Il en comprend la dynamique et pense le montage dans une refonte visuelle complète. 

 

Sur le papier, la transposition des aventures de la bonne bretonne (...) n'avait rien de bien excitant. C'est vite oublier la folie du réalisateur de "Comme un avion", qui a transformé la montagne de clichés en un film tendre et burlesque sur la France d'avant-guerre. 

 

Télérama

Bécassine ! est-il destiné aux enfants ? Oui, mais c’est, plus encore, un film imprégné d’enfance, dans la lignée de Liberté-Oléron (2001). 

Lire la critique  

 

France Tv

Un joli film pour tous, charmant. 

Lire la critique