critiques :

Dans ce film venu d'outre Rhin, la petite histoire et la Grande se mélangent avec brio pour nous conter un pan de la pré-guerre froide souvent méconnu. 

Lire la critique  

 

Ce film passionnant et bien joué nous plonge en pleine guerre froide et se suit comme un thriller. 

 

Avec sa "Révolution silencieuse", Lars Kraume arrive à proposer un film aussi nécessaire sur le fond que brillant sur la forme. Une alchimie parfaite menée à un rythme palpitant. 

 

télérama

La mise en scène, ici, reste convenue, mais le scénario illustre brillamment des thèmes passionnants : le sacrifice, la trahison — d’un idéal, d’un groupe ou d’un amour. Les rebondissements, inattendus, suscitent l’intérêt. Et même l’émotion. 

Lire la critique  

 

On mesure toute la raideur du pouvoir communiste, on suit les préparatifs de la fuite, on espère la réussite de ces jeunes gens courageux. 

 

Le réalisateur allemand Lars Kraume s’est inspiré d’un fait réel pour dresser le portrait d’une jeunesse allemande tiraillée entre le douloureux héritage du nazisme, la doctrine soviétique et un appétit de liberté. 

 

Assez fin dans la caractérisation de l’éventail des attitudes face à l’insurrection, "La Révolution silencieuse" double sa valeur historique d’une captivante vertu sociologique. Un film modeste et finalement assez charmant.