critiques :

Première

Bigelow reconstitue la nuit d’horreur avec une énergie et une colère terrassantes. Ahurissantes. 

Lire la critique  

 

Télérama

Manipulation, chantage, torture, tout ce qui se joue dans ce théâtre en huis clos est un concentré de tension explosive. Où la réalisatrice dépasse le simple constat de l’injustice pour explo­rer les ressorts du racisme, de la haine, du sadisme, mais aussi de la survie. 

Lire la critique  

 

A voir à lire

Sans surprise, Detroit a suscité une levée de boucliers aux Etats-Unis, preuve que leur ségrégationnisme latent reste un sujet sensible. Dommage, le film de Kathryn Bigelow est une claque... au meilleur sens du terme ! 

Lire la critique  

 

Le Monde

"Detroit" embrasse à la fois un système, ses inévitables déviations et son incapacité à se réformer. Un système qui est censé régir la vie de tous, quelle que soit la communauté à laquelle on appartient.