How to Talk to Girls at Parties

2017

Grande-Bretagne

1h42

de John Cameron Mitchell.

avec Elle Fanning (Zan), Alex Sharp (Enn), Nicole Kidman (Queen Boadicea), Ruth Wilson (PT Stella), Stephen Campbell Moore (Record Exec), Matt LucasElarica JohnsonJoanna ScanlanTom Brooke (PT Waldo), Alice Sanders (Spinning Jenny)...


L'Angleterre sous Thatcher. Croyant se rendre à une fête privée, Enn (Alex Sharp), aspirant artiste, a le coup de foudre pour Zan (Elle Fanning, irrésistible), extraterrestre n’ayant d’humain que l’apparence. Tandis que Zan refuse de rentrer dans le rang cosmique, Enn affirme ses velléités d’artiste. Zan décide de quitter les siens le temps de faire son apprentissage auprès des humains. Et c’est un incroyable périple dans l’Angleterre du rock, hurlante et grisonnante, qui l’attend. Ce sont des parcours de résistance parallèles qui s’unissent pour former la base de cette histoire d’amour délicieusement excentrique. How to talk to girls at parties s’inscrit dans la continuité des premiers films de John Cameron Mitchell, Hedwig and the Angry Inch et Shortbus, tant par son esprit anticonformiste que par ses préoccupations, tel l’appel de la marge conjugué au besoin d’appartenance. Avec pour toile de fond une scène punk dominée par une sorte de papesse nihiliste (Nicole Kidman, déjantée), How to talk to girls at parties transcende son statut d’installation ludique pour raconter le parcours de Enn et Zan vers leur premier chagrin amoureux. Comment leur coup de foudre peut-il survivre à la différence ? La réalisation est pleine d’inventivité, la direction photo est ingénieuse et on dénombre quelques numéros musicaux électrisants. Il y a autant d’imagination que de générosité dans la SF fauchée de John Cameron Mitchell mais surtout une fantastique poésie.