Téléchargements :

 


A propos du film

Au revoir là-haut

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire...

 en savoir 


 Extrait dossier pédagogique

AU REVOIR LÀ-HAUT, S’APPROPRIER L’HISTOIRE POUR REVISITER LA MEMOIRE COLLECTIVE 

Le roman de Pierre Lemaitre, Au revoir là-haut, lauréat du Prix Goncourt 2013, a provoqué à sa sortie en librairie un enthousiasme général. En effet, le romancier prouvait que la fiction avait une force merveilleuse, elle pouvait transcender le réel et, ainsi, acquérir une dimension cathartique. Que deux « gueules cassées » puissent ainsi prendre leur revanche, relevait d’une réelle remise en question de l’instrumentalisation de l’histoire par le domaine politique.

Cette piste semble particulièrement pertinente dans le cadre des nouveaux programmes du collège mis en place depuis la rentrée 2016. Defacto, les élèves de 3ème sont désormais invités en Français - mais aussi en Histoire - à envisager le rapport de la littérature au champ historique de façon plus critique. Les programmes de Terminale des séries générales amènent à questionner les rapports entretenus entre l’historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale ou de la guerre d’Algérie. Sensibiliser des élèves de 1ère à la part qu’ont joué, et jouent encore la littérature et le cinéma dans la construction de la mémoire collective de la Grande Guerre et de son insertion dans le récit national, est une étape essentielle. Les élèves sont désormais accoutumés à exercer leur esprit critique et se préparent aux épreuves anticipées du Baccalauréat (oral de français, TPE et pour les candidats de certaines filières technologiques, oral d’histoire-géographie).

 


téléchargements :

 dossier pédagogique

dossier de presse



Les données pour Showlist ne sont pas configurées