critiques :

Cœurs purs s’inscrit dans la même veine sociale que A Ciambra et L’Intrusa mais, comme eux, s’échappe assez rapidement des rails de la chronique pour épouser, avec beaucoup de tact et de douceur, l’intimité d’une jeunesse prise entre divers feux. 

 

Dénué de pathos mais pas d’émotion, jamais manichéen et interprété par deux acteurs convaincants, ce "Cœurs purs" fait battre notre palpitant. 

 

Une chronique sociale et passionnelle sous tension, remarquablement interprétée.