critiques :

20 Minutes

"Fireworks" confirme que le cinéma d’animation japonais récent connaît un renouveau passionnant… 

Lire la critique  

 

Un an après Your Name, Fireworks marque la diffusion en France d’une certaine animation de studio, moins portée sur la beauté graphique comme celle des esthètes de Ghibli que sur le dynamisme et l’ivresse narrative. 

 

Le Point

La musique de Satoru Kosaki et la chanson thème du film, Uchiage Hanabi, de Kenshi Yonezu et DAOKO achèvent d'immerger le spectateur dans cette belle fable. 

Lire la critique  

 

On a donc, d’un côté, la satisfaction que procure un récit drôle et émouvant ; de l’autre, le plaisir esthétique offert par ces jeux visuels aussi hypnotiques que les feux d’artifice. 

 

"C’est le temps de l’amour, le temps des copains et de l’aventure…" Les premières minutes de "Fireworks" évoquent immanquablement le refrain de Françoise Hardy, la chanson comme le film excellant à dépeindre avec tendresse les délices et les tourments de l’adolescence. 

Lire la critique