critiques :

A voir à lire

Portrait incisif d’une Amérique des laissés-pour-compte, le film séduit son absence de concessions et confirme l’originalité d’un des meilleurs représentants du cinéma indépendant. 

Lire la critique + 

 

Bande à part

"The Florida Project" est tout simplement un film qui a du cœur. C’est assez rare pour le souligner. 

Lire la critique + 

 

Cinema teaser

Un film vivant et foisonnant. 

Lire la critique + 

 

Ecran large

Ce n'est pas un simple mélodrame cadré : c'est une petite odyssée revigorante, colorée, drôle, chatoyante, d'une douceur souvent magnifique, et portée par des acteurs fantastiques. Avec en prime, une conclusion qui transporte le coeur. 

Lire la critique + 

 

Un film à la fois poétique et difficile, mais qui nous enthousiasme par sa rare espièglerie. 

 

Coup de coeur pour ce film plein d'humanité. 

 

Précipités au cœur d’une narration ivre de liberté, les acteurs non professionnels rivalisent de naturel et d’exubérance avec les bêtes de scène. Notamment Willem Dafoe harnaché à un rôle admirable autorisé à déverser des torrents d’humilité et d’humanité. 

 

Le réalisateur porte un regard rempli de bienveillance et d’humanité sur des personnages attachants, qui ne baissent jamais les bras, dans cette chronique sociale à la fois cruelle et onirique, filmée à hauteur d’enfant et avec de vrais habitants du motel dans un souci de réalisme absolu. 

 

En adoptant ainsi le point de vue de ses jeunes personnages, Sean Baker s'interdit d'en juger aucun, et c'est là la beauté du film. 

 

Fiches du Cinéma

À l’ombre d’un parc d’attractions mondialement célèbre, Moonee et sa mère tentent de survivre au quotidien. En jouant en virtuose avec ce contraste géographique, le nouveau film de Sean Baker est à la fois joyeux, effronté et déchirant. 

Lire la critique + 

 

Les Inrocks

Un cocktail enragé de Floride, de chaos white trash, de Disney et de féminité guerrière, duquel se dégage un entêtant parfum d’apocalypse imminente. 

Lire la critique + 

 

Ça pourrait être glauquissime, c'est somptueux et déchirant. Coloré, pop, forcément décadent. 

 

(...) filmé à l'énergie, sans s'appesantir, sans juger, sans dispenser la moindre leçon sociale ou morale, enregistrant la réalité comme un rêve de monde merveilleux qui se serait détraqué. 

 

C’est l’un des plus beaux films de l’année. "The Florida Project" raconte une histoire bouleversante avec des acteurs amateurs stupéfiants et dans des décors ultra-cinégéniques. 

 

"The Florida Project" prend de l'ampleur et s'échappe du fourre-tout pour raconter, sans misérabilisme, la médaille d'un pays dont l'envers devient plus visible que l'endroit. 

 

Le réalisme de Sean Baker n'élude rien. A force d attention et de fantaisie, il déjoue tous les pièges de la complaisance. 

 

[un] tableau sincère et touchant des laissés-pour-compte du rêve américain. 

 

Un film gorgé de soleil et de vitalité qui dénonce le rêve américain. 

 

télérama

Rares sont les films qui captent aussi bien l'énergie volatile, la spontanéité crue de I'enfance, la toute puissance de son imaginaire. 

Lire la critique +