Creepy


critiques :

Bande à part

Construisant un univers cauchemardesque où l’humour (très noir) n’est pas absent, Kurosawa signe un film inclassable et s’affirme une fois de plus comme l’un des cinéastes les plus stimulants de sa génération. 

Lire la critique  

 

Cahiers du Cinéma

Kurosawa retrouve les nappes d’angoisse de Cure, de Rétribution ou de Shokuzai mais surtout revient au principe fondateur de la J-horror : extraire de l’urbanisme japonais une terreur atone et oppressante. 

 

France Tv

Les inconditionnels de Kiyoshi Kurosawa y trouveront assurément leur compte, "Creepy" s’avérant par ailleurs une bonne porte d’entrée pour s’initier à l’univers subtil du réalisateur japonais. 

Lire la critique  

 

Le Monde

Le cinéaste Kiyoshi Kurosawa confirme son statut de maître dans l’art de l’inquiétante étrangeté nippone. 

 

En renouant avec le thriller, Kiyoshi Kurosawa signe un film d’une noirceur extrême et d’une maîtrise totale. 

 

Les Inrocks

Une fois de plus, Kurosawa déploie un talent incomparable pour plonger le spectateur dans une tension anxiogène, à partir d’un minimum d’effets.(…) Comme Tourneur ou Lynch, Kurosawa est capable de filmer une façade de maison, un jardin, une porte, en suscitant trouille et suspense, en suggérant que sous la surface quotidienne et rassurante des choses se produisent des horreurs innommables. 

Lire la critique  

 

Le nouveau chef-d'oeuvre de Kurosawa offre une mise en scène limpide, et s'avère moins hermétique que certains de ses précédents efforts. Mais en même temps, il est rempli de zones d'ombres où on a pas fini de se perdre. 

 

Télérama

Le titre ne ment pas : "Creepy" est effectivement flippant. 

Lire la critique  




 

 

Bandes annonces